Saint Vivien, martyr (320)

Saint-Vivien-est-un-martyr-mort-en-320.jpgL’édit de tolérance vis-à-vis des chrétiens signé par Constantin en 313, fut aussi appliqué par Licinius coempereur en Orient, mais peu après les deux hommes se disputant des provinces, la guerre reprit et Licinius  persécuta à nouveau les chrétiens. C’est ainsi que des soldats de la XIIème légion dite Fulminante, qui était stationnée à Mélitène (actuellement Malatya en Turquie) furent condamnés à périr de froid, attachés nus sur un étang gelé, le 9 mars 320, à Sébaste (aujourd’hui Sivas en Turquie).  Quarante soldats périrent ainsi,  dont Vivien. On ne sait pas pourquoi cette légion s’appelait « Fulminante », Dion Cassius (155-235) raconte qu’elle portait ce nom depuis Marc Aurèle (121-180) parce qu’elle avait remporté une victoire grâce à la prière des soldats chrétiens qui y étaient déjà nombreux.

 

BONNE FETE AUX VIVIEN ET VIVIANE

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article